Bouddhisme et pauvreté

22/04/2010: Pensée du jour qui correspond bien à mon état d’esprit, et à ma quête de qualité de vie :
“Le bouddhisme valorise le non-attachement aux biens matériels et prône la vertu d’avoir moins de désirs, sans que cela ne se confonde avec un encouragement à la pauvreté.

Le bouddhisme attire l’attention sur le fait qu’une poursuite exclusive des biens matériels ne rend pas les êtres humains heureux ni même riches. Il ne s’agit pas d’une critique de la possession en soi. Comme le dit la Bible, la source du mal n’est pas l’argent, mais l’amour de l’argent. Cependant, les biens doivent être acquis par des moyens justes, par ses propres efforts sans utiliser de méthodes immorales ou qui exploitent autrui. Les activités économiques entraînant des atteintes à la vie humaine ou non humaine ou qui sapent les idéaux moraux d’une société, quelques profitables qu’elles puissent être dans une perspective purement économique, sont inacceptables.”

Bouddhisme et pauvreté
David R. Loy
ET TOC !! ça c’est bien vrai, non ?
tchô !
ps : ne laissez pas trop fumer votre cerval !! il peut être tout de même utile parfois !